DISCERNEMENT DES ESPRITS

Saint Antoine a demandé un jour à douze hommes quelle grâce ils souhaitaient recevoir. L'un a dit : la pureté ; les autres : la contrition, la connaissance de soi, le repentir, le courage des confesseurs, etc. Saint Antoine a dit : «L'essentiel est le discernement des esprits. » Et c'est un grand problème parce que sans la capacité de discerner, on peut regarder une largesse du Démon comme un don généreux de l'Esprit-Saint. (Evêque Jean de Saint Denis, Eglise orthodoxe)

Oui combien nous devons demander le Saint Esprit pour voir dans les signes et manifestations ce qui vient de Dieu ou du malin.

Dans un rassemblement charismatique, un homme s’est approché de mon amie et de moi, et a donné une parole d’une voix forte. Celle-ci avait une ressemblance avec une parole de Jésus, mais ce n’était pas une parole de Jésus. Je sentais que cette parole n’était pas juste ! Cet homme attirait les gens et tenait consultation avec eux. Cela me semblait drôle ! Heureusement on s’est aperçu de son manège. Plus tard, j’appris que cet homme avait pratiqué les sciences occultes, à grande échelle et ne s’était pas complètement converti. Ce qui confirmait ce que m’avait donné le Saint Esprit en entendant la parole prononcée par cet homme. Cela sonnait faux !

Une autre fois, lorsque la louange s’élevait dans un chant en langues, un chant étrange semblable à celui d’une poule qui caquette a mêlé sa voix discordante ! J’eus confirmation que cela ne venait pas de l’Esprit Saint : Cette personne venant d’Afrique était emplie d’un esprit animalier d’après un prêtre charismatique…

 Dans un groupe de prière, une personne nouvelle dit ce qu’une personne non avertie aurait pu appeler « prophétie » mais là aussi, il y avait un manque de justesse qui laissait présager que cette personne avait pratiqué les sciences occultes. Fort heureusement, elle n’est pas revenue, car une personne comme cela brise l’élan charismatique. Une autre voulait toujours donner une parole qui n’avait une signification que pour elle !... je sus ensuite qu’elle aussi avait pratiqué les sciences occultes !... Sur le moment, il faut être très prudent. Bien souvent la confirmation de ce que l’Esprit donne, nous est montré par la Parole de Dieu, par une autre personne ou par la connaissance de ce qu’a fait cette personne dans  le passé. Il peut rester des liens ou des connivences après une conversion incomplète.

C’est dans le deuil, qui est une période de fragilité, lorsque la vigilance est en baisse que l’on peut être berné par l’ennemi qui sait se déguiser en ange de lumière. Un élément de discernement est la paix profonde que Dieu Seul donne quand l’Esprit Saint se manifeste ; tandis que la présence du malin provoque une irritation du cœur bien particulière. Quand Dieu se manifeste, si la première impression peut être la crainte devant l’évènement ; vient ensuite une paix extraordinaire que personne ne peut vous enlever. Tandis quand le malin se déguise en ange de lumière, il y a une inquiétude et même une angoisse tenace après son passage. Mais attention le malin sait endormir ses victimes en faisant passer pour bien, un mal. C’est le Seigneur Seul qui dit « ceci est bon ; ceci est mauvais », en donnant à Moïse ses commandements. Mais au fond de tout homme créé à l’image de Dieu, il y a une conscience qu’on ne peut étouffer. Cependant c’est par l’orgueil que le malin cherche à nous détourner de Dieu. A cet orgueil, nous devons répondre par la foi humble qui détourne les flèches enflammées de  l’ennemi. Par exemple, dans le deuil de son enfant, une personne affirme :  «Le ciel est ouvert au-dessus de moi, nous dit-elle, la mort n'existe pas, je les vois, j'entends leurs voix, ils sont vivants, ils marchent, nous tendent les bras, nous sourient »  Avant de crier au miracle, invoquons l’Esprit Saint ! Dieu lui aurait-il fait don de recevoir des communications de l’au-delà pour des familles dans le deuil ? A l’auteur de ce livre, je répondrai :  Dans l’Ancien testament, Dieu dit par son prophète :
" Il ne se trouvera chez toi personne pour faire passer par le feu, son fils ou sa fille ; interroger les oracles ; pratiquer l'incantation, la magie, les enchantements et les charmes ; recourir à la divination ou consulter les morts. Car tout homme qui fait cela est une abomination pour le SEIGNEUR…Tu seras entièrement attaché au SEIGNEUR TON DIEU. " Deutéronome (chapitre 18 verset 10 et suivants)
Comment alors Dieu se contredirait-il en faisant don de communication avec l’au-delà, alors qu’IL condamne avec fermeté cette relation avec les morts ?

Etre attaché au Seigneur c’est faire humblement ce qu’IL dit par Sa Parole. Etre chrétien, c’est suivre Jésus, de tout son cœur, de toute sa force, et non devenir médium et écouter des paroles attribuées à ceux qui sont morts pour leurs parents restés sur terre. Vous me répondrez mais je ne consulte pas les morts, ce sont « eux qui me parlent !... » Ils vous parlent dites-vous, mais c’est impossible, car « Il a été déposé un grand abîme pour que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ne le puissent pas et que de là, non plus on ne traverse pas vers nous » (Luc 11,26) Jésus, Fils de Dieu, le dit très nettement dans la parabole du riche et de Lazare. Comment les morts vous parleraient-ils puisque Dieu lui-même a mis un profond abîme entre eux et nous ? Ce sont des démons qui vous répondent jusqu’à imiter parfaitement la voix de votre enfant, de votre maman, de votre papa ou de vos grands parents. Vous avez entendu cette Parole : « Satan lui-même se déguise bien en ange de lumière » (2 Corinthiens 11,14) Saint Augustin, saint  Thomas d’Aquin et bien d’autres vous confirmeront que c’est bien un démon qui parle à la place de votre enfant ou de votre parent décédé. C’est l’embrouilleur qui s’ingénie à faire prendre le mal pour un bien et à transformer ses actions en soi disant dons de Dieu. Vous vous donnez alors de bonnes raisons pour écouter, car votre angoisse et votre tristresse vous replient sur votre douleur. Quand vous écoutez, il vous semble que cela va mieux ! Mais non, à chaque parole écoutée, vous resserrez la corde qui vous attache au malin qui veut votre perte : ne l’oubliez pas !…  C’est lui « le meurtrier depuis le commencement » a dit Jésus et vous lui feriez confiance ? Saint Pierre nous prévient :

  • « Votre partie adverse, le Diable, comme un lion rugissant, rôde, cherchant qui dévorer. Résistez-lui, fermes dans la foi, (1 Pierre 5, 8- 9)

Mon fils parle, alors j’écoute ! Un frisson a parcouru ma main qui s’est mise à écrire !... L’écriture est devenue automatique… Cela me réconforte et me dit des choses qui ne sont pas en contradictions avec ma foi !...
Et voilà le malin qui se déguise… Dans un premier temps, il dit des choses qui ne paraissent  pas en contradiction avec la foi jusqu’au jour où il va forcer la personne à faire ce qu’elle ne veut pas dans un chantage odieux. Finalement la personne s’écarte de plus en plus du Seigneur par sa pratique… la désobéissance entraîne l’orgueil et l’orgueil est combat contre Dieu. La personne écrit un livre, deux livres, trois livres et sa vie n’est plus « écoute de Dieu », mais écoute du malin.

  • Ne vous tournez pas vers les spectres et ne recherchez pas les devins, ils vous souilleraient. Je suis YHWH votre Dieu.  (Lévitique (19, 31)

Ainsi une mère reconnaît l’odeur de l’eau toilette de son fils et en déduit sa présence… alors qu’il y a des milliers de gens qui utilise cette même eau de toilette. Une autre entendra un morceau de musique préférée de son fils à un moment où elle pénètre dans la chambre de celui-ci… Celui qui berne l’homme est toujours le même…
Si j’entends la voix d’un être aimé m’appeler au secours, non je n’écoute pas, car je sais que c’est un piège de l’ennemi, car je sais que depuis le début, Satan veut la perte de l’homme. Par contre, je vais confier son salut à mon Sauveur, Lui qui est mort pour nous entraîner dans Sa Vie. « Sa main n’est pas trop courte pour sauver. »
C’est par la Foi que  je suis vainqueur ! Je sais qu’il n’y a rien de plus grand que le sacrifice de Jésus, qui par amour pour nous, donne sa Vie. Donc je ferai célébrer une messe pour le défunt, sachant que le temps n’existe plus dans le Royaume : passé, présent, avenir : tout est unifié en Dieu. 

En toutes circonstances, restons à l’écoute de l’Esprit Saint qui nous donne la Lumière de Jésus, la Parole de Dieu venant confirmer le discernement.
Monique Maury

Accueil