COMMUNION DES SAINTS

Nous disons dans notre prière à Dieu le Père :
" Que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. "


Or la Volonté du Seigneur est pleinement et parfaitement réalisée au ciel. La joie de Dieu est communiquée à ses enfants sanctifiés par Son Fils Jésus et les mérites de Sa Douloureuse Croix acceptée pour le pardon de nos péchés. La joie de la communion des saints, au ciel et sur la terre, est louange à Dieu.

Sainte Marguerite Marie a entrevu par don du Seigneur, cette merveilleuse louange, célébrée jour et nuit :

" Je suis environnée de multitudes, elles chantent les hymnes, les psaumes, les prières liturgiques…elles supplient, elles adorent la divine Majesté, elles LA louent avec un ensemble, une harmonie ineffable… je vivrai encore longtemps que je ne pourrai oublier cette harmonie, ces accents dont rien sur terre, ne peut donner idée "

Ceci est une grâce de DIEU et non une communication avec les morts… Car certaines personnes parlent de communion des saints pour expliquer la communication avec leurs défunts, qui est invocation des morts ! Ceci est une pratique occulte qui est une abomination aux yeux de Dieu. (Lire Deutéronome 18-9-12) Celui qui croît correspondre avec son parent défunt est en pleine illusion, car c'est un démon qui va lui répondre, jusqu'à imiter la voix du défunt !...

Reprenons l'explication du catéchisme pour adultes, des évêques de France :

L'Église est communion des saints dans la mesure où ses membres sont sanctifiés c'est-à-dire rendus saints au baptême par le don de l'Esprit et par leur incorporation alors réalisée au Corps Christ ; dans la mesure aussi où elle vit de ces réalités saintes que constituent tous les sacrements, et en particulier l'eucharistie.

En effet, la communion des saints est d'abord cette communion actuelle réalisée par l'Esprit Saint entre tous les disciples du Christ vivants aujourd'hui et rassemblés dans l'Église. Ce sont eux qui, selon l'usage du Nouveau Testament, sont appelés " saints ".

La communion des saints est une communion réalisée également avec la Sainte Vierge Marie et avec tous les saints du ciel en particulier ceux qui sont canonisés, c'est-à-dire ceux dont l'Église a reconnu officiellement le témoignage exemplaire. En effet, les chrétiens ne trouvent pas seulement " dans la vie des saints, un modèle ", mais aussi " dans la communion avec eux une famille, et dans leur intercession, un appui " (préface des Saints

Mais la communion des saints s'étend également à tous ceux qui sont morts dans la paix du Christ " (prière eucharistique IV). C'est ainsi que l'Église a " dès les premiers temps du christianisme, entouré de beaucoup de piété la mémoire des défunts " (Lumen Gentium 50), en offrant pour eux ses prières.

Elle s'étend encore à tous les morts dont Dieu seul connaît la foi (cf. prière eucharistique IV), autrement dit à tous ceux qui, sans avoir été baptisés, sont aujourd'hui citoyens de la Cité d'en haut, la Jérusalem du ciel, par grâce de Dieu qui accorde à toute personne humaine la possibilité d'être associée au mystère pascal(cf. (GS 22).
La fête de la Toussaint rassemble dans une même action de grâce tous ceux, connus et inconnus, qui constituent la " cité sainte, la Jérusalem nouvelle " (Apocalypse 21, 2), accomplissement de l'humanité selon le dessein de DIEU. (Catéchisme pour adultes)

Comme on peut le voir il s'agit d'une " communion dans l'ESPRIT " qui rassemble tous les membres du Corps du CHRIST, vivants sur le terre et vivants dans le ciel. Pour ma part, je veux vivre dans cette clarté de l'ESPRIT SAINT et dans l'espérance donnée par les apôtres qui ont vu le CHRIST VIVANT après sa crucifixion :

Tressaillez de joie, même s'il faut que vous soyez attristés pour un peu de temps encore, par toutes sortes d'épreuves ; elles vérifieront la qualité de votre foi qui est bien plus précieuse de l'or " (1 Pierre 1-6)

Et c'est dans l'assurance de cette joie du Royaume entrevu par les saints et décrite par St Jean, que je veux demeurer le reste de mes jours :

" Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre ont disparu et la mer n'est plus…Et j'entendis venant du trône une voix forte qui disait :
Voici la demeure DIEU avec les hommes. Il demeurera avec eux.
Ils seront ses peuples et LUI sera le DIEU QUI EST AVEC EUX.
IL essuiera toutes larmes de leurs yeux. La mort ne sera plus !
Il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance car le monde ancien a disparu " (Apocalypse 21-1-5)